/ dialogues bleus

 

Ici nulle Image, mais la douceur et la force du sensible ! D’autant plus surprenante que cette peinture se joue d’une partition diurne et nocturne. La luminescence de la peinture de Prisca Temporal naît, en effet, des pigments intégrés à ses jus. La nuit l’œuvre sait révéler un autre visage. Un coup de maître promis à un bel avenir ! » Philippe Godin Rédacteur Libération de La Diagonale de l’art